Demain jpeux pas, j’ai Safari…

Publié le par Mélanie

Après la semaine de marche au Kilimanjaro, on a décidé de continuer notre parcours de bon gros touristes en s’organisant un safari de trois jours dans les parcs du Nord – je dis ‘parcours de touristes’ parce que notre itinéraire (Kili – Safari – Zanzibar) est tellement BANAL qu’on n’a pas arrêté de croiser les mêmes personnes pendant les trois semaines.

 

Au programme de ces trois jours : le parc de Tarangire, Lake Manyara, et le cratère du Ngorongoro.

 

Bon, je passe rapidement sur le fait que c’était une grande première pour tous les deux, que c’était absolument génial, que les différents paysages des trois parcs sont tous aussi sublimes les uns que les autres et donnent envie de crier ‘c’est l’histoiiiiiiire de la viiiiiiiie’ à tout bout de champ, que notre guide Steven était tout simplement a-do-rable, qu’on s’est fait chouchouter comme jamais (tente immense dans laquelle on tient debout easy + vrais matelas, repas dignes d’un restau 3 étoiles, soirées Tusker au bord de la piscine), et bien sûr qu’on a vu approximativement tous les animaux qu’il était possible de voir (phacochères, éléphants, mangoustes, buffles, gnous, lions, antilopes, zèbres, girafes, babouins, hippopotames, rhinocéros, guépards, hyènes, ‘dikdik’ - sorte d’antilopes naines trop chou, divers singes indéterminés, et plein d’oiseaux multicolores dont je serais bien incapable de donner les noms) parce que franchement tout ça c’est BO-RING, pour en arriver directement au point le plus important :

 

Comment ça va vous ? Paris sous la pluie, tout ça tout ça… Vous kiffez ? Bande de veinards va !

 

…Allez, maintenant que vous avez tous rajouté ‘planter des aiguilles dans une poupée vaudou à l’effigie de Mélanie’ sur votre to-do list, je vais essayer de vous consoler comme je peux. Parce que même si dans l’ensemble ce safari était PAS MAL, il nous est quand même arrivé deux-trois trucs scandaleux qui méritent qu’on s’y attarde.

 

1. Ok, ok, grâce à l’œil aiguisé de Steven on a spotté pas mal d’animaux, mais quand même. On n’a pas vu de léopard. Et ça mes amis, c’est inconcevable. …SSSSSSSTEVEN ! You’re fired !

 

2. Quel est l’intérêt de faire un safari si on peut pas revenir avec des photos scandaleuses pour épater la galerie, hein, je vous le demande ? Mais à côté des appareils-ultra-sophistiqués-avec-des-objectifs-tellement-énormes-qu’ils-sont-forcément-là-pour-compenser-quelque-chose de certains touristes qu’on a croisés, même le numérique dernier cri de Kevin passe pour un jouet pour gosse. Mon appareil à moi j’en parle même pas, on dirait qu’il a un filtre spécial ‘désolée-copine-je-prends-que-des-photos-moches’. Résultat, mes photos sont pas montrables et je vais devoir m’abaisser jusqu’à emprunter celle de Kev pour pouvoir me la péter un peu. Si c’est pas malheureux…

 

3. Le dernier jour, Steven s’éloigne trente secondes, et voilà que deux singes hargneux en profitent pour passer à l’abordage de la voiture à travers le toit ouvrant. Moi, vaillante, j’essaie de défendre notre territoire tant bien que mal afin de les empêcher de chiper notre nourriture et de faire trop de dégâts (enfin soyons honnêtes, c’est surtout que j’étais BLOQUEE à l’intérieur). Au lieu de m’aider, Kevin prend des photos des singes et va même jusqu’à filmer la scène. Quand il daigne ENFIN venir à ma rescousse, c’est trop tard : un des singes à eu le temps de chaparder une pomme, et moi j’ai eu le temps de pousser des cris de fille tellement aigus que les témoins de la scène sont tous secoués de rire. Oui bah j’aurais pu attraper la rage et MOURIR, moi, avec ces conneries !

 

Voilà, donc comme vous le constatez, le bilan est plus que négatif. Vous êtes aussi bien à Paris sous la flotte, je vous assure.

 

P1050038

 

 

Title copyright BTA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article